Masque obligatoire en entreprise : quelles sont les nouvelles règles ?

Afin de limiter la propagation de la Covid-19, le port du masque est obligatoire partout en entreprise depuis le 1er septembre. Quand faut-il le porter ? Quelles sont les dérogations possibles ? On fait le point avec vous sur les règles de ce nouveau protocole sanitaire.

QUAND DOIT-ON PORTER LE MASQUE ?

Depuis le 1er septembre, le port du masque est obligatoire dans toutes les entreprises privées ou publiques. Les salariés doivent ainsi porter leur masque dans les lieux clos et partagés où il est possible de se croiser : salles de réunion, open space, couloirs, vestiaires, bureaux partagés, cafétérias…

Cette obligation ne fait pas disparaître pour autant les gestes barrières et autres mesures de protection : lavage des mains, distanciation physique, nettoyage des outils, aération régulière, … Quant à la présence de plexiglas, elle ne dispense pas du port d’un masque.

Les masques, devenant un équipement de protection individuel, ils sont à la charge de l’employeur, responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés.

Comment l’employeur peut-il informer les salariés ?

L’employeur peut communiquer sur l’obligation de porter le masque au sein de l’entreprise par différents moyens : règlement intérieur, mise à jour du document unique, note interne, email, …

QUELLES SONT LES DÉROGATIONS POSSIBLES AU PORT DU MASQUE ?

  • Lorsque le salarié travaille seul dans son bureau ;
  • Dans le cas des bureaux partagés, notamment les open space : un salarié qui est à son poste de travail pourra, enlever temporairement son masque si un certain nombre de critères sont remplis. Sur le département de la Manche (zone orange) les conditions sont les suivantes : ventilation ou aération fonctionnelle et bénéficiant d’une maintenance ; existence d’écrans de protection entre les postes de travail ; mise à disposition des salariés de visières ; mise en œuvre d’une politique de prévention avec notamment la définition d’un référent Covid-19 et d’une procédure de gestion rapide des cas de personnes symptomatiques ; la faculté de déroger au port permanent du masque sera limitée aux locaux de grand volume et disposant d’une extraction d’air haute. Il est exclu de retirer le masque de manière permanente toute la journée;
  • Dans les ateliers, dès lors que les conditions de ventilation / aération fonctionnelles sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles, y compris dans leurs déplacements, et portent une visière.

Pour les travailleurs en extérieur, le port du masque est nécessaire en cas de regroupement ou d’incapacité de respecter la distance d’un mètre entre personnes.

Dans les véhicules, la présence de plusieurs salariés est possible s’ils portent chacun un masque, si l’hygiène des mains est respectée et s’il existe une procédure de désinfection régulière du véhicule.

>> Consulter le protocole national en intégralité (test de dépistage, protocole de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés, prise de température, etc.)